La spiruline dans mon alimentation… oui ou non?

N’ayant pas trouvé le moyen de vous rebloguer cet article, je vous l’ai copié car, vraiment, je le trouve très intéressant.

Vous pouvez retrouver sa version originale en cliquant > ici <

Bonne lecture 😊 et n’hésitez pas à me dire ce que vous pensez de cet « aliment miracle » dans les commentaires 😉

« Les premiers écris concernant la spiruline datent du XVIème siècle, lorsque les espagnols partirent à la conquête de l’Amérique du Sud, et notamment auMexique. Elle était consommée par lesAztèques qui la collectaient sur l’eau des lacs et la mélangeaient avec du maïs.

Une histoire très ancienne

 

La spiruline fut redécouverte par une mission scientifique européenne au Tchad dans les années 1950. On trouvait sur les marchés de la région du Kanem des galettes séchées d’une teinte verte tirant sur le bleu, portant le nom de « dihé ». L’enquête montra que le « dihé » provenait de masses d’un micro-organisme unique récolté à la surface de marres fortement alcalines et séchées à même le sable des berges.

Ce micro-organisme, capable de photosynthèse et se reproduisant rapidement, fut appelé « spiruline » de par l’aspect de filament spiralé qu’il présente au microscope. Sa dénomination scientifique est Arthrospira platensis.

La région du Kanem, au Tchad, est désertique mais elle est parsemée de petites lagunes temporaires, les waadis. Grâce à un sous-sol riche en un mélange decarbonates et de sel (le natron), les eaux de ces waadis sont fortement alcalines, un milieu très favorable à la croissance de la micro-algue. Depuis des siècles, cette denrée très particulière et très recherchée est consommée dans toute la région du Kanem ; elle fait aussi l’objet d’un intense trafic à travers le Sahel. Périodiquement, les femmes de la région récoltent la spiruline des waadis en filtrant l’eau à travers des paniers de vannerie serrée. La masse de spiruline récoltée ressemble alors à une purée d’un vert profond. Afin de pouvoir la conserver en vue de la vendre, on la sèche au soleil, à même le sable. La spiruline est ensuite cassée en gros fragments qui se conservent longtemps en climat sec.

L’utilisation de la spiruline aujourd’hui

 

C’est dans les années 1970 que le docteur Ripley D. Fox, un grand promoteur de la spiruline à travers le monde, encouragea et créa des sites de production de spiruline (en Inde, en Afrique, au Vietnam, au Pérou, en Chine) les fermes de spiruline. Le but était d’apporter une réponse aux pays du tiers-monde pour lutter contre la malnutrition et la famine, notamment celle des enfants.

La spiruline a généré des attentes auprès du grand public occidental, dont l’intérêt pour les compléments nutritifs naturels ne cesse de croitre. La spiruline est commercialisée de très longue date aux USA, en Europe, au Japon et en Chine, où elle est produite en masse par des grands laboratoires de l’industrie ; mais certains procédés de production, notamment de séchage, font que la spiruline produite perd souvent de ses qualités nutritionnelles.

On observe un fort développement de la production de spiruline en Chine, qui représente à elle seule 50 % du marché mondial. La Chine l’a déclarée aliment national.

Les études scientifiques sur les avantages nutritionnels et thérapeutiques de la spiruline se multiplient et viennent appuyer cet essor. Mais la reconnaissance des vertus de la spiruline se fait attendre et freine son développement dans les pays en développement, où de petites fermes se multiplient pour distribuer la spiruline aux enfants malnutris.

Ses Avantages santé

Cette algue est considérée par certains chercheurs en nutrition comme l’aliment du futur grâce à sa capacité incroyable de synthétiser de la nourriture concentrée de grande qualité, d’une manière plus efficace que n’importe quelle autre algue.

Chose remarquable, cette micro-algue est faite de 55 à 77% de protéines complètes avec tous les acides aminés essentiels en parfait équilibre. En comparaison, le boeuf n’est composé que de 31 % de protéines.

La spiruline possède également un taux de conversion photosynthétique de 8 à 10%, tandis que d’autres plantes poussant sur terre telle que le soja n’en possède qu’un taux de 3%.

Cette algue fournit de grandes quantités de plus de 100 nutriments dans une forme facilement assimilable : acides aminés, minéraux, pigmentations, sucres rhamnose (sucres complexes de plantes naturelles), oligo-éléments (calcium, phosphore, magnésium, fer, zinc, cuivre, manganèse, chrome, sodium, potassium, sélénium), enzymes (superoxyde dismutase, etc.).

Cette micro-algue contient des vitamines :A, D, E, B1, B2, B3, B6, B7, B8, K et du bêta-carotène.

La vitamine A protège les cheveux, les ongles, les yeux et la peau.

La vitamine E protège nos cellules et maintient le bon développement descapacités physiques et intellectuelles.

Cette micro-algue est très riche également en chlorophylle et phycocyanine (qui lui donne la couleur bleue-verte).

La chlorophylle facilite l’absorption du fer dans le sang. La phytocyanine peut renforcer le système immunitaire.

Contrairement à ce qui peut être dit, la spiruline n’a pas une teneur intéressante en oméga 3, qui ne sont présents qu’à l’état de trace à la vue des dernières études.

La capacité de reproduction prolifique des cellules de spiruline et leur propension à s’adhérer en colonies font de cette algue une grande masse végétale, facile à cueillir.
Sa capacité à pousser dans des environnements chauds et alcalins, lui garantit un bon statut hygiénique ( puisque aucun autre organisme ne peut survivre pour polluer les eaux dans lesquelles elle pousse).

Contrairement à l’association stéréotypée entre micro-organismes et microbes, cette micro-algue est en réalité l’un des aliments les plus propres et les plus naturellement stériles trouvables dans la nature.

Par ailleurs, l’adaptation à la chaleur de cette petite algue garantit qu’elle garde sa valeur nutritionnelle lorsqu’elle est exposée aux températures élevées, pendant la fabrication et le stockage, contrairement à beaucoup d’aliments d’origine végétale qui se détériorent rapidement à haute température.

La spiruline stimule la création des lactobacilles (qui améliorent la digestion et l’absorption intestinale) et peut donc réduire le risque d’affection intestinale.
Cette algue permet de combattre l’ anémie ( notamment celle liée au manque de fer) grâce à la grande quantité de fer dont elle contient (20 fois plus que les épinards ou le foie de boeuf).

Cette micro-algue contribue à réduire l’ effet neurotoxique provoqué par les métaux lourds (ingérés via les aliments) comme le mercure, le plomb et l’ arsenic.

En ce qui concerne la perte de poids, très peu d’informations scientifiques sont disponibles sur l’effet de la spiruline chez les humains. Malgré les nombreuses publicités vantant les mérites de cette algue pour faire maigrir, ainsi que les campagnes de marketing faisant d’elle un coupe faim enrichi en vitamines, nous ne pouvons pas dire avec certitude qu’elle aide à perdre du poids (en l’absence d’études scientifiques sérieuses).

Mise en garde et effets secondaires

 

Les personnes suivantes ne devraient pas prendre de spiruline :

personnes atteintes de hyperparathyroïdie, personnes sérieusement allergiques aux algues, personnes qui ont de la fièvre, personnes souffrant de phénylcétonurie (une maladie génétique), femmes enceintes ou qui allaitent (par précaution puisqu’il n’existe pas d’études prouvant que cette algue leur soit inoffensive).

Si vous mangez trop de cette micro-algue sans y être habitués, vous pourriez avoir des maux de tête. Il faut donc vous habituer à sa consommation progressivement. Il est conseillé de la consommer après en avoir parlé à votre médecin habituel.

⚠⚠⚠

La spiruline bonne complémentation en b12 pour les végétaliens ?

Malgré les nombreuses publicités abondant dans ce sens : non !

Selon les études réalisées et la société Végane française, la vitamine B12 contenue dans la spiruline n’étant tout simplement pas biodisponible, ne permettrait ni de prévenir ni de réduire les carences du à une alimentation végétalienne .

Documentation

Conformément à son objectif, la Société végane compile une base documentaire propre à nourrir le dialogue pacifique, sensé et factuel auprès des citoyens et des pouvoirs publics. Accédez aux …

http://www.societevegane.fr/documentation/

Se procurer une spiruline française de qualité :

http://www.spiruliniersdefrance.fr/ « 

Publicités

21 réflexions sur “La spiruline dans mon alimentation… oui ou non?

  1. La spiruline est incroyablement complète pour notre corps !! Ça fait partie des super aliments que j’ai dans mon placard de vitamines 😉. Je suis contente que tu transmette l’info !! Merci beaucoup, c’est très intéressant d’avoir toutes ces infos 💋

    Aimé par 1 personne

  2. Intéressant effectivement ! Lors d’un week-end détox que j’ai suivi il y a quelques temps, ils proposaient de mettre de la spiruline en poudre dans la vinaigrette pour la salade. Ça donnait une couleur verte à la sauce et un goût… pas top. lol Du coup maintenant je la consomme plutôt en gellule et de temps en temps seulement, après un gros repas par exemple…. Merci pour le partage en tout cas ! 😀

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s