Le mal existe-t-il?

Un professeur universitaire défia ses élèves avec cette question: « Est-ce que Dieu a créé tout ce qui existe?».

Un étudiant répondit bravement: – Oui, Il l’a fait!

Le professeur dit: «Dieu a tout créé?».

– Oui, Monsieur, répliqua l’étudiant.

Le professeur répondit: « Si Dieu a tout créé, Il a donc aussi créé le mal puisque le mal existe et selon le principe de nos travaux qui définissent ce que nous sommes, alors Dieu est mauvais ».

L’étudiant fut silencieux devant une telle réponse. Le professeur était tout à fait heureux de lui-même et il se vantait devant les étudiants d’avoir su prouver encore une fois que la foi en un dieu était un mythe.

Un autre étudiant leva sa main et dit: «Puis-je vous poser une question professeur?».
– Bien sûr, répondit le professeur.

L’étudiant répliqua, «Professeur, le froid existe-t-il?».
– Quel genre de question est-ce cela? Bien sûr qu’il existe. Vous n’avez jamais eu froid? dit le professeur.

Le jeune homme dit, «En fait monsieur, le froid n’existe pas. Selon la loi de physique, ce que nous considérons être le froid est en réalité l’absence de chaleur. Tout individu ou tout objet possède ou transmet de l’énergie. La chaleur est produite par un corps ou par une matière qui transmet de l’énergie. Le zéro absolu (-460°F) est l’absence totale de chaleur; toute la matière devient inerte et incapable de réagir à cette température. Le froid n’existe pas. Nous avons créé ce mot pour décrire ce que nous ressentons si nous n’avons aucune chaleur.»

L’étudiant continua. «Professeur, l’obscurité existe-t-elle?».

Le professeur répondit: – Bien sûr qu’elle existe!

L’étudiant: «Vous avez encore tort Monsieur, l’obscurité n’existe pas non plus.
L’obscurité est en réalité l’absence de lumière. Nous pouvons étudier la lumière, mais pas l’obscurité. En fait, nous pouvons utiliser le prisme de Newton pour fragmenter la lumière blanche en plusieurs couleurs et étudier les diverses longueurs d’onde de chaque couleur.
Vous ne pouvez pas mesurer l’obscurité. Un simple rayon de lumière peut faire irruption dans un monde d’obscurité et l’illuminer. Comment pouvez-vous savoir l’espace qu’occupe l’obscurité? Vous mesurez la quantité de lumière présente. N’est-ce pas vrai? L’obscurité est un terme utilisé par l’homme pour décrire ce qui arrive quand il n’y a pas de lumière».

Finalement, le jeune homme demanda au professeur, «Monsieur, le mal existe-t-il»? Maintenant incertain, le professeur répondit: – Bien sûr, comme je l’ai déjà dit. Nous le voyons chaque jour. C’est dans les exemples quotidiens de l’inhumanité de l’homme envers l’homme. C’est dans la multitude des crimes et des violences partout dans le monde. Ces manifestations ne sont rien d’autre que du mal!

L’étudiant répondit, « le Mal n’existe pas Monsieur, ou au moins il n’existe pas de lui-même. Le Mal est simplement l’absence de Dieu. Il est comme l’obscurité et le froid, un mot que l’homme a créé pour décrire l’absence de Dieu. Dieu n’a pas créé le mal. Le Mal n’est pas comme la foi, ou l’AMOUR qui existe tout comme la LUMIÈRE et la chaleur. Le Mal est le résultat de ce qui arrive quand l’homme n’a pas l’AMOUR de Dieu dans son coeur. Il est comme le froid qui vient quand il n’y a aucune chaleur ou l’obscurité qui vient quand il n’y a aucune LUMIÈRE. »

Le professeur s’assit, sans savoir quoi répondre à cela…

Auteur inconnu

à méditer……

Bonne journée chers amis et lecteurs

Bises

Clem

Publicités

28 réflexions sur “Le mal existe-t-il?

    • J’ai délibérément enlevé cette allusion a Einstein car il est évident que l’histoire ne vient pas de lui (il ne croyait pas en Dieu, il n’aurait donc jamais rien dit de tel)
      Et puis, comme tu dis, c’est le sens qui est important et non l’auteur 😉
      Bonne journée Nuage
      Bises
      Clem

      Aimé par 3 people

  1. Philosophiquement malhonnête, puisque la prémisse sur laquelle tout le raisonnement est construit est indémontrable. L’existance de dieu n’ayant jamais été démontré, tout le reste ne sont que des arguments échaffaudés sur une aliénation ordinaire d’une superstition primaire.

    Aimé par 1 personne

  2. La seconde malhonnêteté intelectuelle, c’est que l’amour de dieu est ce qui justifie encore de nos jours nombre de maux. L’animal humain « croyant » voit le bien et le mal à l’aulne de son livre saint préféré. Reste les agnostiques qui bien que sans « gnose » gardent encore le système superstitieux de l’entretien de certaines autres croyances ‘il aura besoin de croire en sa famille, en l’amour, à la chance ou que sais-je encore… L’athée véritable préfèrera s’abstenir de croire, de s’illusionner. Ce que je comprends de cette histoire, c’est qu’elle n’a finalement qu’un but: louer dieu en ridiculisant au passage le symbole du savoir rationnel.

    Aimé par 1 personne

    • C’est une façon de façon de voir…
      Personnellement, ne croyant pas en un Dieu, j’y vois simplement les louanges de l’amour inconditionnel…
      Il est très intéressant de voir les points de vues divergents face à ce genre de composition 😉

      Aimé par 1 personne

      • Pour ma part, je ne vois écrites dans ce texte que des louanges à un amour conditionnel et non inconditionnel. Le mal étant idiotement décrit comme résultante d’un manque d’amour en dieu. Un texte « canada dry », il a l’apparence de la finesse, mais n’est qu’un grossier ramassis de postulats sectaires. Il serait intéressant, de remonter au troll à la source du fake qui l’avait attribué, comme vous l’avez si justement souligné, à Einstein. Il a pour but de substituer la raison en la remplaçant par l’émotion (l’amour et encore, pas envers les humains). On peut aisément dans un autre registre rationaliser le concept et remplacer l’amour par la connaissance. Ainsi le mal serait l’abscence de connaissance. Si on savait à l’avance les conséquences de nos actes, il est probable que le mal serait limité. La lumière étant le symbole de la connaissance, le blabla sur l’obscurité aurait peut-être un sens. Bref, je ne vois rien de bien intéressant dans cet écrit sans profondeur. Jouer le registre des émotions, n’a qu’un butt: empêcher la reflexion. Ce texte participe donc, dans son sens premier, à propager le mal 🙂

        J'aime

  3. Bonjour Clem, ce billet a de quoi faire réfléchir, j’ai la Foi comme on dit « du charbonnier », c’est à dire que je ne me pose pas de questions, enfin si quelque fois je me dis que Dieu est tellement déçu de ses créatures, qu’Il nous abandonné , d’autres questions parfois me viennent mais comme je n’ai pas les réponses, je laisse en suspend, bonne journée bisous MTH

    J'aime

  4. Une histoire effectivement très connue mais que tu racontes ici d’une façon originale 🙂
    Pour ma part je trouve un peu compliqué de considérer Dieu comme étant le contraire du mal, et donc le mal comme l’absence de Dieu. Cela voudrait dire que Dieu est le Bien. Or je pense que si le mal est l’absence de bien, le bien est aussi l’absence de mal. On ne peut pas comparer le bien avec la lumière ou la chaleur. Le bien étant une valeur morale ou au moins intellectuelle et non un phénomène physique. Selon moi, Dieu (ou l’amour universel, la conscience universelle ou collective, l’energie vitale, peu importe le nom qu’on lui donne) est plutôt ce qui est « accompli » (YAWHE = JE SUIS) face à « l’inaccompli », c’est à dire qui n’est pas encore réalisé, qui est en devenir (Lucifer signifie porteur de lumière c’est à dire la possibilité de lumière, car les ténèbres sont nécessaires à l’apparition de la lumière). mêler Dieu et les notions de bien et de mal c’est pour moi le début du dogmatisme, ce à quoi malheureusement les religions nous ont habitué, dans un tragique contre-sens, et une trahison du message originel (probablement volontaires…)
    Dieu n’est ni le bien ni le mal. L’homme a créé le bien et le mal pour qualifier moralement ses actions.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s