Reflexion…

Que pensez-vous de ce que l’on nomme le racisme? De souche italienne, ma mère m’a évoqué les propos qui pouvaient être tenus envers les immigrés italiens lorsqu’elle était en âge d’en faire les frais. J’ai pensé que j’avais de la « chance » de naître blonde et à une meilleure période qu’elle, car cela m’a protégé de ce genre de critique. Néanmoins, j’ai pu essuyer beaucoup de critiques raciales parce que je suis justement « blanche ». Doit-on vraiment avoir honte de ce que d’autres humains de la même « couleur » ont pu faire? J’ai toujours prôné la tolérance et je compte bien continuer à le faire. Nous sommes tous différents et complémentaires. Je suis tellement navrée et blessée quand je vois et ressens toute cette colère et cette incompréhension entre humains. Comment faire pour que les choses changent vraiment ? C’est tellement usant pour tous… Que pensez-vous de cela?… Beeeezzzzz les zzzzamis Belle fin de journée et bon week-end à tous Clem

Publicités

27 réflexions sur “Reflexion…

  1. pas évident comme approche car c’est un mal tellement ancré dans l’humanité, le rejet de l’autre , de celui que l’on ne connait pas que l’on ne comprend pas et qui semble porter tous les malheurs … A part l’éducation je ne vois pas d’autre solution,

    Aimé par 2 personnes

  2. Fut une époque dans les années 70 quand il y avait le plein emploi le racisme n’existait quasiment pas. Maintenant qu’il y a un fort tau de chômage, certains pensent à tort que ce sont les personnes qui sont étrangères qui ont pris leur travail. Alors que la raison est vraiment ailleurs. Ce n’est pas la faute aux immigrés si l’on a fermé nos usines. Pareil pour les faits de violence et de délinquance. Si tout le monde avait un emploi il n’y aurait pas de délinquance et quasiment plus de racisme. Pour moi c’est une situation voulu afin de mieux nous diviser. Ceci dit, toutes formes de racisme me révolte.

    Aimé par 3 personnes

    • Pour les années 70, je trouve que si le racisme était moins ostensible peut-être, il existait bel et bien… le délit de faciès bien présent, les africains étaient contrôlés quotidiennement…. mais maintenant, je n’ai pas de mots tellement je suis horrifiée par ce racisme, qui ne se cache plus, bien au contraire !

      Aimé par 2 personnes

      • Salut Arielle !!
        Effectivement à cet époque là ça existait bien sûr mais minoritairement ou du moins moins marqué que maintenant. Ce qui est inquiétant c’est que ce phénomène progresse et perdure. Il serait temps que ça s’arrête car ça devient pénible pour les personnes visées et également pour les autres qui y sont sensibles et qui expliquent sans relâche que ce n’est pas bien d’entretenir ce racisme sans parler que parfois ces discutions dégénèrent.

        Aimé par 2 personnes

  3. il suffit une différence apparente et on est comme étranger et exclu…ces gens qui se moquent ne se voient pas car ils ne portent aucune beauté intérieure et aussi extérieure,pas facile de les ignorer lorsqu’on se sent harcelé et humilié,comment réagir sans colère et violence???il y a plus d’un qu’on voudrait qu’ils leur arrivent de gros malheurs pour qu’ils comprennent qu’on a qu’une existence et qu’il faut vivre sa vie et non se comparer…ceux qui critiquent et se moquent,généralement,ils ont dû mal à s’accepter…ils sont en souffrance bien plus grave que la victime traitée…

    Aimé par 1 personne

  4. Le sujet qui fâche ! qui me fâche…. J’ai honte de mon gouvernement et de ses rafles (au parc Maximilien à Bruxelles) n’ayons pas peur des mots, envers les migrants … j’ai honte de la connerie humaine, du manque d’humanité des gens … en 56 les Hongrois fuyaient, et ils dressent des murs de barbelés contre les migrants… Peut-être un jour serons-nous aussi des migrants économiques, climatiques ou autres… Mais ce n’est même pas ça… comment peut-on faire une différence sur base d’une origine, d’une couleur…. honte.. vraiment !!!

    Aimé par 2 personnes

  5. Je viens de lire ton article , je suis bien placé pour comprendre ce manque de compréhension , je suis noire de peau ! et j’en suis fière ! mais j’ai été confronté aux critiques et voir même à l’exclusion de certains bien qu’il soient de blanc de peau , mais noir d’origine, . mais je me suis toujours moqué de ces gens de petit esprit…..

    Aimé par 1 personne

  6. A reblogué ceci sur Roomanieset a ajouté:
    Voici un message qu’il nous tient à cœur de transmettre, un questionnement toujours aussi malheureusement légitime…parce que nous défendons des valeurs universelles; la seule race unique, humaine et nous nous posons souvent cette même question: oui, pourquoi tant de haine alors que la fraternité, la solidarité sont tellement plus constructives et positives pour la paix et le repos des êtres ? Merci à toi, à ceux qui sans cesse osent nous le rappeler et de nous pousser à réfléchir sur l’évolution d’une situation qui peut si l’on y prend pas garde devenir fatale…

    Aimé par 1 personne

  7. Bonsoir, après la guerre je suis allée à l’école avec des filles d’émigrés, italiens, espagnols , portugais, polonais, on ne faisait pas de différence, je ne me rappelle pas avoir entendu le mot racisme dans la bouche de mes parents. La rue était un village, nous les enfants pouvions y jouer! et puis petit à petit les choses ont changé et maintenant il ne saurait être question que je retourne dans « ma rue » sans me faire agresser verbalement, c’est ce qui est arrivé à un ami d’enfance , qui voulant me faire plaisir , était allé photographier notre immeuble, quand une femme l’a interpellé , il a expliqué pourquoi il prenait cette photo, et bien il a du remonter vite fait dans sa voiture… no comment! tu vois parfois le racisme n’est pas toujours du même côté. Je dois aussi dire que mes camarades parlaient le français ainsi que leurs parents et avec chacune leur accent cela était plaisant à entendre. Bisous et bonne journée MTH

    Aimé par 2 personnes

  8. Bonsoir :
    Ce que je pense du racisme est écrit en  » avertissement  » sur mes blogs : en gros  » Bienvenue  » chez moi , mais si vous êtes fasciste ou raciste , n’entrez pas  »
    ( Mon père est d’origine italienne , ma mère d’origine belge et ici comme dans la vie réelle , j’ai des amis de toutes religions, origines ethniques . Je n’ai JAMAIS compris comment on pouvait considérer un humain inférieur parce qu’il n’a pas la même couleur de peau , religion etc…..Au contraire, j’aime les différences : On peut apprendre beaucoup au contacts des autres ,peu imposte de quelle origine qu’ils sont …
    Le racisme est un fléau qui réapparait ( Lepen et autres ) . Malheureusement , notre tolérance ne peut pas grand chose contre çà ….
    Francis

    J'aime

  9. Je crois que les gens ne peuvent s’empêcher de blesser leurs entourages . Même si tu étais parfaite, on te reprochera de l’être trop . Une solution ? Y en a pas . Plus les temps sont durs, plus ces gens concentrent leurs haines sur d’autres . Le racisme a moult visages et moult têtes. Et pas facile de l’irradiquer . Voire impossible. Tout ce qu’ont pourrait faire, c’est relever la tête et tourner le dos aux méchancetés sans fond . Moi-même, je suis d’origine étrangère, et même si cela ne se voit pas trop physiquement, mon accent me trahis . Je le vivais mal avant, Mais plus aujourd’hui.
    Bonne semaine Clem bises de Mya

    J'aime

  10. Selon moi le racisme est synonyme de peur. Peur qui ne concerne que celui qui l’exprime. Il repousse ce qu’il ressent comme différent de lui d’une violence égale à ses craintes. L’introspection combat le rejet mais demande du courage. Quand on éprouve ce sentiment d’écarter l’autre, c’est en soi qu’il préférable de chercher son origine. Sinon c’est rejeter ce que l’on refuse de voir en soi. Il n’y a d’autre endroit ou trouver la raison de ce sentiment. A ce moment le « différent » lui sert de miroir, il lui rend service et n’a pas besoin de répondre. 🙂

    J'aime

  11. Absolutely true Clem ….But in Denial of Everything their is Greater Truth and Less Lies ….If someone tells a group their right long enough sooner or later someone will believe them …. As iit is in reverse … So denial is the first step to convincing people of sinceroty but it denies the truth exists just by saying it as the picture alludes to what people believe not the truth ….Ian 😊

    J'aime

  12. Bonjour ou bonsoir jeune fille

    Ce jour à n’importe quelle heure de la journée
    J’ai besoin de t’ écrire un petit mot
    Comme quoi je ne t’oublie pas
    Et j’ai un peu de temps à t’accorder
    Juste une minute pour te dire
    Que je t’envoie un beau sourire
    Et je t’accorde deux minutes pour te donner
    Sur tes joues, deux Gros Bisous d’amitié
    Et surtout quelques secondes pour
    Te souhaiter une excellente journée ou soirée

    Avec du soleil au cœur

    Bernard

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s